Accueil du site > Vie paroissiale > Homélies > Homélie 26me dimanche ordinaire - dimanche 11h

Homélie 26me dimanche ordinaire - dimanche 11h

mercredi 4 octobre 2017, par OPetit

Dans quelques instants nous allons proclamer à la place du Credo l’hymne extrait de l’épître de St Paul aux Philippiens. Cet hymne est un texte liturgique de l’Eglise des origines qui a été inséré dans sa lettre par Paul. C’est l’une des professions de foi et des prières chrétiennes les plus anciennes.

En cet hymne est appelée obéissance cette foi que Jésus reconnait chez les prostituées et les publicains qui se sont convertis à l’appel de Jean Baptiste. Nous y entendons que Jésus assure un service bien spécifique : Incarner sans jamais faiblir cette obéissance au fil d’un abaissement qui le conduit à se dépouiller de sa condition divine pour devenir homme puis à devenir moins qu’un homme en mourant sur la croix !

A quelle demande de son Père obéit-il ainsi ? Celle d’incarner son amour pour tous les hommes y compris les plus endurcis des pécheurs tels ces grands-prêtres et scribes qui le mettent à mort en toute conscience ! Et c’est parce qu’il ne cesse d’aimer que Jésus l’emporte sur la mort, le mal et le péché ! Voilà pourquoi le nom de « Jésus » surpasse tous les noms et pourquoi nous le proclamons Seigneur.

Puissions-nous obéir à la suite de Jésus de même que le premier fils de la parabole ou les prostituées et les publicains touchés par Jean le Baptiste !

Ensemble :

Ayant la condition de Dieu, Jésus Christ ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Reconnu homme à son aspect, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix. C’est pourquoi Dieu l’a exalté : il l’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel, sur terre et aux enfers, et que toute langue proclame : « Jésus Christ est Seigneur » à la gloire de Dieu le Père.

Philippiens 2,6-11.