Accueil du site > Vie paroissiale > Homélies > Homélie du 3ème dimanche de Pâques

Homélie du 3ème dimanche de Pâques

dimanche 15 avril 2018, par JMRoche

3ème dim de Pâques 2018 Luc 24,35-48 ; Jn 2,1-5a ; Ac 3,13-19

Revenus à Jérusalem, les disciples qui cheminaient vers Emmaüs retrouvent les Onze qui leur annoncent que le Ressuscité est apparu à Simon. A leur tour les deux arrivants partagent leur rencontre. Et voilà que Jésus surgit au milieu d’eux ! Ainsi il suffit que des disciples parlent ensemble de Jésus ressuscité pour qu’il prenne corps. Mais ses disciples pensent voir un esprit. Alors il leur montre ses mains et ses pieds puis il les invite à le palper. Cela les réjouit sans les convaincre pleinement. Du coup Jésus demande à manger et consomme un morceau de poisson devant eux. Ainsi c’est bien son corps qui advient de l’assemblée réunie à cause de Jésus ressuscité ! Après manger, il leur explique que la Loi, les Prophètes et les Psaumes, soit l’Ancien Testament, annonce non seulement sa Passion, sa Mort et sa Résurrection mais aussi la proclamation en son Nom, à toutes les nations, d’une conversion qui sera remède aux péchés. Jésus établit là associe son corps ressuscité à la proclamation de cette conversion. Le corps ressuscité doit s’étendre au dimension de l’univers par cette proclamation qu’il confie à ses disciples et que Pierre propose à son auditoire dans la première lecture.

La résurrection, c’est-à-dire la victoire d’un corps sur la mort, est le seul argument qui puisse inciter à rompre d’avec le péché qui est cette connivence avec la mort que l’actualité comme l’histoire ne cesse de mettre en évidence. Connivence qui est le ressort de la mise à mort de Jésus ! Mais pour que cet argument fasse mouche faut-il encore qu’il soit incarné par des témoins portant en leur chair l’impact du ressuscité et dont la conversion ne fait aucun doute.

Voilà pourquoi grand problème des témoins est d’éviter le péché comme le rappelle St Jean dans la troisième lecture. Pour cela il nous invite à garder ses commandements au point d’en faire une parole vive par notre présence et nos actes pour qui nous rencontre. Le véritable témoin incarne l’amour que Jésus nous commande de vivre et manifeste ainsi la puissance de la résurrection, la présence du ressuscité. Qui aime comme Jésus le commande, apporte le seul argument qui compte pour inciter à la conversion, à rompre d’avec le péché, à cesser toute complaisance avec la mort. Et Jean considère l’amour de Dieu atteint là sa perfection. Seigneur donne-nous ton Esprit pour que nous incarnions les commandements de ton Fils et pour que nous manifestions ta puissance ! Qu’en nous ton amour atteigne sa perfection !

Amen.

SPIP | squelette | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0